Consultation gratuite
Adhésion, Zone Bi-laminaire, Perforation

Adhésion, Zone Bi-laminaire, Perforation

En 1997, Hollender et collègues (189), ont étudié la représentation de la zone bi-laminaire des joints temporo-mandibulaires par résonance magnétique de 40 patients (80 joints) avec un diagnostic de déplacement discal avec réduction dans au moins 1 joint. Basé sur cette recherche, ils ont conclu que la strate supérieure de la zone bi-laminaire ne s’étire pas par-dessus la fosse glénoïde durant un mouvement d’ouverture buccale normale mais reste en contact rapproché avec la fosse en forme de dôme : la place vacante se remplit de tissu vasculaire hautement vascularisé, soit le coussin rétro-discal.

En 2002, Haiter-Neto, Hollender et collègues (168) ont étudié la position des disques des ATM chez 40 jeunes (20F, 20H, âge moyen 26.9 ans) en santé. Le but était d’étudier les positions des disques des ATM chez de jeunes individus asymptomatiques et surtout les caractéristiques de la zone bi-laminaire durant l’ouverture buccale. Il y avait une relation normale entre le disque et le condyle chez 33 sujets (82.5%), 5 avaient un disque déplacé unilatéralement et 2 avaient un déplacement bilatéral. La partie supérieure de la zone bi-laminaire a pu être identifiée chez 57.5% des individus avec disques déplacés bilatéralement et chez 20%, chez les disques déplacés unilatéralement. Chez 9 sujets, la bande inférieure de la zone bi-laminaire n’a pas pu être identifiée. La bande supérieure demeurait constamment en contact avec la fosse en position bouche ouverte.

En 2007, Kuribayashi et ass. (253) ont investigué, 31 patients avec perforations discales, 34 patients avec déplacement antérieur de disques sans perforations (37 joints) et 11 volontaires asymptomatiques (22 joints), par IRM. La présence ou non des perforations était confirmée par arthrographie. L’IRM confirmait l’absence ou la présence de difformité du disque, le déplacement des disques, des changements condylaires osseux, des effusions des joints, et la visualisation d’un attachement temporal (ATP) postérieur ou disque postérieur. Les incidences de déplacement antérieur du disque et les changements condylaires osseux chez les patients du groupe avec les perforations du disque étaient significativement plus élevées que chez le groupe asymptomatique volontaire. La difformité des disques et l’obscurité du ATP étaient significativement plus fréquentes aussi chez le groupe avec perforations discales que chez les 2 autres groupes.

En 2009, Liu et collègues (282) ont étudié la corrélation entre les types de déplacements discaux à l’ATM et les localisation des perforations des disques chez 157 patients (162 joints) avec disques perforés, observés par arthroscopie et IRM. Des perforations discales mésiales furent observées chez 55.6% des patients avec déplacement antéro-externe des disques avec réduction, mais seulement chez 3.7% des patients avec déplacement antérieur pur, et chez aucun patient avec déplacement antéro-interne sans réduction. Il y avait une différence significative statistiquement entre ces groupes par rapport à l’incidence de perforation discale mésiale. Donc les types de déplacements du disque peuvent avoir une influence sur la localisation des perforations des disques.

En 2012, Yura et ass. (595), ont comparé, les résultats de diagnostique d’adhésion (AIA) au joint temporo-mandibulaire en comparant des arthroscopies et des IRM (T2), chez 50 patients (50 joints non-réductibles). AIA étaient au nombre de 21 joints (42%) au IRM T2 et 26 joints (52%) à l’arthroscopie. Puis, 5 joints avaient un résultat de faux-négatif et de petites adhésions ont été tout de même observées arthroscopiquement chez ces 5 joints. Il y avait des concordances significatives entre ces 2 pourcentages (0.81 Kappa coefficient ou 90%). Ils conclurent que dans des images en T2 dans les IRM, un signal de faible intensité et une image rétrécie de l’espace du joint pouvant indiquer la présence d’adhésion intra-articulaire ou de fibrose.

IRM CLINIQUE

TISSUS MOUS

ADHÉSION – ZONE BILAMINAIRE – PERFORATION

(168) Haiter-Neto F, Hollender L, Barclav P, Maravilla KR. Disk position and the bilamar zone of the temporomandibular joint in asymptomatic young individuals by magnetic resonance imaging. Oral Surgery, Oral Medicine, Oral Pathology, Oral Radiology, & Endodontology September 2002; 94(3):372-378.

(189) Hollender L, Barclay P, Maravilla K, Terry V. The depiction of the bilaminar zone of the temporomandibular joint by magnetic resonance imaging. Dentomaxillofacial Radiology Jan 1998; 27(1):45-47.

(253) Kuribayashi A, Okochi K, Kobayashi K, Kurabayashi T. MRI finding of temporomandibular joints with disk perforation. Oral Surgery, Oral Medicine, Oral Pathology, Oral Radiology, & Endodontics September 2008; 106(3):419-425.

(282) Liu XM, Zhang SY, Yang C, Chen MJ, Cai XY, Haddad MS, Yun B, Chen ZZ. Correlation between disc displacements and locations of disc perforation in the temporomandibular joint. Dentomaxillofacial Radiology Mar 2010; 39(3):149-156.

(595) Yura S, Nobata K, Shima T. Diagnostic accuracy on fat-saturated T2 weighted MRI for diagnosis of intra-articular adhesions of the temporomandibular joint. Dentomaxillofacial Radiology 2012; 41:230-233.

Lire la suite

Retour à la table des matières