Consultation gratuite
Balancement d’occlusion

Balancement d’occlusion

En 2003, Güler et ass. (160) ont étudié la corrélation entre les trouvailles à l’IRM (effusion, déplacement du disque, changement osseux condylaire, changement dans la forme du disque) et les signes cliniques de la douleur et les bruits aux ATM en rapport avec le bruxisme et le non-bruxisme. Il avait 64 patients (128 joints) dont 102 joints avaient leurs disques déplacés et bruxaient, qu’ils ont comparé à 30 patients avec des changements internes à l’ATM mais non-bruxeurs. Les signes du bruxisme étaient diagnostiqués et cliniquement et par l’histoire du patient. La douleur était évaluée à l’aide d’une échelle visuelle. Sur les 102 joints du groupe d’étude avec déplacement méniscal, 52% étaient réductibles et 48% non-réductibles. Dans le groupe contrôle, 16 joints furent considérés normaux. Il y avait une forte corrélation entre l’âge et les changements dégénératifs dans le groupe d’étude. Une corrélation statistiquement probante a été trouvée entre les bruits du joint et la réduction du disque. Il fut donc démontré qu’il y a une plus grande prévalence de changements osseux condylaires chez les patients bruxeurs avec des joints réductibles. L’effusion (vue en T2) était plus grande dans les joints non-réductibles et tous les patients avaient de la douleur aux muscles masticatoires du côté du joint affecté en particulier au ventre supérieur du ptérygoïdien externe et au corps du masséter.

Permaglian , en 2003 (387) a essayé de déterminer s’il y a une association significative entre l’usure dentaire, le bruxisme, la douleur à l’ATM et la sévérité de la douleur chez des sujets avec TMD.

Koh (246) en 2004 a discuté des ajustements d’occlusion pour traiter les TMD. Ils ont étudié des patients avec TMD avec des placebos, de la réassurance ou encore avec rien du tout. Ils ont fait la mesure des symptômes, de la douleur, de la limitation au mouvement. Les résultats ne démontrèrent aucune différence chez les patients qui ont reçu les ajustements d’occlusion par rapport au groupe contrôle. Ils ont conclu qu’il n’y avait aucune évidence que les balancements d’occlusion pouvaient traiter les TMD.

 

BALANCEMENT D’OCCLUSION

(160) Güler N, Yatmaz PI, Ataoglu H, Emlik D, Uckan S. Temporomandibular internal derangement: correlation of MRI findings with clinical symptoms of pain and joint sounds in patients with bruxing behaviour. Dentomaxillofacial Radiology Sep 2003; 32(5):304-310.

(246) Koh H, Robinson PG. Occlusal adjustment for treating and preventing temporomandibular joint disorders. J Oral Rehab 2004; 31:287-292. Cat 1.

(387) Pergamalian A, Rudy TE, Zaki HS, Greco CM. The association between wear facets, bruxism and severity of facial pain in patients with temporomandibular disorders. J Prosthet Dent 2003; 90(2): 194-200.

 

Lire la suite

Retour à la table des matières