Consultation gratuite
Conclusion

Conclusion

Les symptômes des patients devraient dicter la décision de traiter ou non, tandis que les observations des anomalies à l’imagerie devraient suggérer le genre de traitement. Ceci est d’autant plus vrai si le déplacement méniscal met à risque la croissance faciale.

Au cours de cette recherche, j’ai soumis un protocole d’examen clinique et radiologique élaboré. Les résultats de cette étude, même s’ils appellent à d’autres études avec un échantillonnage encore plus vaste, rapportent cependant d’importantes informations cliniques, radiologiques, et statistiques, au sujet des variables plus utiles pour analyser le statut des ATM.

La prédiction d’un désordre temporo-mandibulaire basée sur les seuls critères cliniques, est très souvent non-spécifique pour décrire un déplacement discal à l’ATM même si quelques critères cliniques étaient plus reliés aux désordres, aucun ne pouvait être utilisé comme un indicateur absolu. La généralité qui s’accorde à discuter de causes multifactorielles au développement des DTM semble aussi concorder avec ma recherche.

Ayant procédé à cette recherche avec en tête seulement d’acquérir en mains propres une connaissance approfondie au sujet des atm et des IRM, je pense pouvoir affirmer maintenant que c’est mission accomplie et qui plus est, celle-ci s’est avérée pleine d’instructions nouvelles qui pourront, je l’espère, intéresser praticiens et patients du monde de la dentisterie.

 

 

N.B. Les 2 pages suivantes représentent le résumé en tableau de toutes les principales statistiques probantes de cette recherche.

 

Lire la suite

Retour à la table des matières