Consultation gratuite
Bücco - Guide ortho
La réductibilité

La réductibilité

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (82 sur les 102 patients retenus), présentent aussi une horloge au pôle interne de l’atm gauche plus élevée (11,445h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite (8,550h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (85 sur les 106 patients retenus), présentent aussi une horloge moyenne plus élevée (11,341h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite (7,946h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (90 patients sur les 113 retenus), présentent un âge moyen moins élevé (21,144ans) que ceux qui n’ont pas un disque réductible à l’atm droite (29,478ans).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (90 patients sur les 113 retenus), présentent un surplomb vertical significativement plus élevé (47,967%) que chez ceux qui n’ont pas un disque réductible à l’atm droite ((30,565%).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (85 sur les 106 patients retenus), présentent aussi une horloge au pôle interne de l’atm droite plus élevée (11,759h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite 7,571h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (85 sur les 106 patients retenus), présentent aussi une horloge au pôle externe de l’atm droite plus élevée (11,135h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite (7,452h.).

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm droite. Parmi ceux-ci, 38 (41,8%) présentent aussi une ligne médiane centrée contre 53 (58,2%) qui ne sont pas centrés.

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm droite, Parmi ceux-ci, 11(12,1%) patients présentent aussi une ouverture buccale limitée contre 80(87,9%) qui ne sont pas limités à l’ouverture buccale.

91 des 114 patients qui présentent une réductibilité à l’atm droite. Parmi ceux-ci, 48 (52,7 %) présentent aussi de la douleur à l’atm contre 43(47,3%) qui n’en ont pas.

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm droite. Parmi ceux-ci 30 (33%) présentent aussi des maux de cou contre 61(67%) qui n’en présentent pas. Par ailleurs 14(60.9%) des 23 patients qui ont un disque non-réductible à droite, présentent aussi des maux de cou.

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm droite. Parmi ceux-ci, 57(62,6%) présentent aussi une asymétrie condylaire visible à l’œil nu contre 34(37,4%) qui n’en présentent pas. On observe aussi que 20(87%) des 23 patients qui ont un disque irréductible à l’atm droite, ont aussi une asymétrie condylaire visible à l’œil nu.

91 des 114 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm droite. 50(54,9%) parmi ceux-ci présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm droite. 21(91.3%) parmi les 23 non –réductibles présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm droite.

91 des 114 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm droite. 87(95,6%) parmi ceux-ci ne présentent pas d’ostéochondryte dissécante à l’atm droite.

91 des 114 patients retenus ont un disque non-réductible à l’atm droite. Parmi les 23 qui présentent un disque non-réductible à l’atm droite, 20 (87%) présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm gauche.

78 des 96 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm droite. 66(84,6%) parmi ceux-ci ne présentent pas un espace articulaire plus petit que 2 mmà l’atm gauche.

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (88 sur 113) sont significativement moins âgés (21,33ans) que ceux qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche (28,40ans).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (88 sur 113) ont aussi un surplomb vertical plus élevé (48,898%) significativement que ceux qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche (30,200%).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (88 sur 113) ne présentent pas significativement une asymétrie condylaire à l’œil nu.

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (87 sur 112 retenus) présentent aussi une asymétrie de la hauteur condyklienne CH de Habet moins élevée (8,52) que ceux qui sont un disque non-réductible à l’atm gauche (16,07).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (87 sur 112 retenus) présentent aussi un angle CV plus grand (99,621 degrés) que chez les patients avec un disque non-réductible à l’atm gauche (93,960 degrés).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 106 retenus) présentent aussi une horloge au pôle interne droit plus élevée (donc plus vers la normale) (11,399h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (9,091h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 106 retenus) présentent aussi une horloge au pôle externe droit plus élevée (donc plus vers la normale) (10,857h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (8,636h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 103 retenus) présentent aussi une horloge au pôle externe gauche plus élevée (donc plus vers la normale) (11,101h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (7,368h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 106 retenus) présentent aussi une horloge moyenne plus élevée (donc plus vers la normale) (11,241h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (8,380h.).

88 des 113 patients retenus présentent une réductibilité du disque de l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 16 (18,2%) présentent aussi une limitation dans la latéralité vers la droite contre 72(81,8%) qui n’en présentent pas.

88 parmi les 113 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 77(87,5%) ne présentent pas une ouverture buccale limitée.

69 des 90 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 62(89,9%) ne présentent pas de palpation douloureuse au masséter gauche. Par contre, chez les 21 qui sont non-réductibles à gauche, 14 (66,7%) présentent une douleur au masséter gauche lors de la palpation.

69 parmi les 90 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 58(84,1%) ne présentent pas de palpation douloureuse au sternocléïdomastoïdien gauche. Parmi les 21 patients qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche, 8 (38,1%) seulement présentent de la douleur au SCM gauche.

88 parmi les 113 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 59 (67%) ne se plaignent pas de maux de cou. Par contre parmi les 25 qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche, 15 (60%) se plaignent de maux de cou.

88 des 112 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 79 (89,8%) présentent aussi réductibilité du disque à l’atm droite. Parmi les 24 non-réductibles à l’atm gauche, 14(58,3%) ne présentent pas non plus un disque réductible à l’atm droite.

88 des 113 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm gauche. Parmi les 25 qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche, 21 (84%) présentent de l’ostéo-arthrose à l’atm droite.

88 des 113 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi les 25 qui présentent un disque non-réductible à l’atm gauche, 23 (92%) présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm gauche.

88 des 113 patients retenus présentent une réductibilité du disque de l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 78 (88,6%) ne présentent pas d’ostéophytes à l’atm gauche.

88 des 113 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 83(94,3%) ne présentent pas d’ostéochondryte dissécante à l’atm gauche contre 5(5,7%) qui en présentent.

77 des 96 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 64 (83,1%) ne présentent pas un espace articulaire plus petit que 2mm à l’atm gauche.

Lire la suite

Retour à la table des matières