Consultation gratuite

Orthodontie

Pourquoi faire un traitement d’orthodontie ?

L’orthodontie permet sans problème de corriger les chevauchements des dents qui sont en grande partie responsables des problèmes péridentaires (maladie de la gencive et des os environnants), d’arrêter l’usure prononcée des dents qui provoque diverses sensibilités, d’aider les limitations à l’ouverture de la bouche, les craquements articulaires des mâchoires et même les problèmes de ronflement.

De plus, l’orthodontie permet une meilleure hygiène de la bouche. En effet, des dents bien positionnées se nettoient plus facilement avec la brosse et la soie dentaire.

De plus, un traitement orthodontique peut régler les problèmes de mastication et d’élocution.

Finalement, des dents bien positionnées causent moins de tension aux os et aux articulations mandibulaires qui les soutiennent, ce qui diminue les risques de traumatisme dentaire et d’usure anormale.

L’orthodontie pour enfants en 2 phases (traitement précoce)

L’Association américaine des orthodontistes (AAO) et l’Association canadienne des orthodontistes (ACO) suggèrent d’effectuer les premières consultations orthodontiques vers l’âge de 7 ans. Il vous sera indiqué dès ce jeune âge si votre enfant aura besoin d’un traitement orthodontique et quel sera le meilleur moment pour le traiter.

Les articulés croisés, le chevauchement, le manque d’espace, les canines incluses et la nécessité de dégager l’occlusion pour une croissance des maxillaires seront évalués.

Les mauvaises habitudes comme le suçage de pouce et la déglutition infantile, tout comme certains problèmes d’élocution et la possibilité d’éviter d’avoir à extraire des dents d’adulte plus tard rendent parfois un traitement précoce utile.

Ce traitement est appelé en 2 phases. La première phase d’interception n’empêche pas la nécessité d’une autre phase en dentition permanente plus complète pour finaliser une meilleure occlusion, mais elle prévient des désastres esthétiques et fonctionnels pour les enfants qui en ont besoin.

L’orthodontie pour adolescents

L’adolescence constitue la période idéale pour entreprendre la plupart des corrections orthodontiques globales. La majeure partie de la clientèle orthodontique se situe dans ce groupe d’âge, soit entre 11 et 18 ans.

Bien que des variations individuelles existent dans la croissance et le développement des individus, par exemple certaines personnes peuvent être précoces tandis que d’autres sont plus lentes à se développer, l’âge de 11 à 13 ans correspond à une période où la dentition permanente est presque complétée tout en ayant encore un potentiel de croissance qui peut s’avérer essentiel pour corriger certains déséquilibres affectant les mâchoires.

Les traitements entrepris au début de l’adolescence sont souvent plus simples, plus rapides et peuvent nécessiter moins d’extractions de dents permanentes ou de procédures complexes comme des chirurgies aux mâchoires. Cependant, des corrections orthodontiques sont possibles à tout âge chez des individus en santé.

L’orthodontie pour adultes

Les traitements orthodontiques peuvent réussir à tout âge. Les adultes apprécient particulièrement les avantages d’un beau sourire. Évidemment, les nouveaux boîtiers Insignia™, Invisalign® et Incognito™ (orthodontie linguale) sont des techniques qui ont favorisé les traitements orthodontiques chez l’adulte. L’orthodontie chirurgicale est parfois nécessaire dans les cas de jeunes adultes ou d’adultes de tous âges, quand les mâchoires ne montrent plus de croissance.

Les cas plus complexes nécessitent de travailler avec d’autres spécialistes de la profession dentaire, tels des chirurgiens buccaux, des parodontistes ou des prosthodontistes. Dre Lafond vous orientera vers ceux-ci lorsque cela sera utile.

L’orthodontie chirurgicale (ortho-chirurgie)

L’orthodontie est conçue pour repositionner et redresser les dents, mais dans certains cas, l’orthodontie chirurgicale (ortho-chirurgie) peut s’avérer nécessaire pour corriger les irrégularités plus graves des mâchoires. L’orthodontie chirurgicale permet donc de réaligner les mâchoires dans le plan sagittal (antéro-postérieur) et dans le plan transverse (en largeur). Cela est indiqué surtout pour améliorer la capacité d’un patient de mastiquer, de respirer et même de parler.

Le dégagement des voies respiratoires supérieures et le retour à une meilleure occlusion sont les directions que prennent souvent ces cas.