Consultation gratuite
Bücco - Guide ortho
Réductibilité droite M2 et gauche M13

Réductibilité droite M2 et gauche M13

RéductibilitéDG-orthodontie-drelafond

 

ONEWAY

Âge C5 M1 M3 M14 horloge_moyenne BY M2 (réductibilité droite)

/STATISTICS DESCRIPTIVES

/MISSING ANALYSIS.

RéductibilitéDG1-orthodontie-drelafond

 

 

 

RéductibilitéDG2-orthodontie-drelafond

Toutes les différences de moyennes sont significatives.

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (82 sur les 102 patients retenus), présentent aussi une horloge au pôle interne de l’atm gauche plus élevée (11,445h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite (8,550h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (85 sur les 106 patients retenus), présentent aussi une horloge moyenne plus élevée (11,341h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite (7,946h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (90 patients sur les 113 retenus), présentent un âge moyen moins élevé (21,144ans) que ceux qui n’ont pas un disque réductible à l’atm droite (29,478ans).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (90 patients sur les 113 retenus), présentent un surplomb vertical significativement plus élevé (47,967%) que chez ceux qui n’ont pas un disque réductible à l’atm droite (30,565%).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (85 sur les 106 patients retenus), présentent aussi une horloge au pôle interne de l’atm droite plus élevée (11,759h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite 7,571h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm droite (85 sur les 106 patients retenus), présentent aussi une horloge au pôle externe de l’atm droite plus élevée (11,135h.), donc plus près de la normale, que les patients avec un disque non-réductible à l’atm droite (7,452h.).

 

RéductibilitéDG3-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 10,69.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 10,69 donc Khi carré ,044

Décision : lien significatif, p = 0,044

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm droite. Parmi ceux-ci, 38 (41,8%) présentent aussi une ligne médiane centrée contre 53 (58,2%) qui ne sont pas centrés.

 

 

RéductibilitéDG4-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 4,04.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectifs théoriques minimum : 4,04 donc Yates ,006

Décision : lien significatif.

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm droite, Parmi ceux-ci, 11(12,1%) patients présentent aussi une ouverture buccale limitée contre 80(87,9%) qui ne sont pas limités à l’ouverture buccale.

 

 

RéductibilitéDG5-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 9,68.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 9,68 donc Yates ,048

Décision : la probabililité de la correction de continuité. P = 0,048; test significatif.

 

91 des 114 patients qui présentent une réductibilité à l’atm droite. Parmi ceux-ci, 48 (52,7 %) présentent aussi de la douleur à l’atm contre 43(47,3%) qui n’en ont pas.

 

RéductibilitéDG6-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 3,76.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théoriques minimum : 3,76 donc Test de Fisher ,052

Décision : test non- significatif

 

RéductibilitéDG7-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 8,88.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 8,88 donc Yates ,027

Décision : Correction de continuité; p = 0,027; test significatif.

 

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm droite. Parmi ceux-ci:

30 (33%) présentent aussi des maux de cou contre 61(67%) qui n’en présentent pas. Par ailleurs 14(60.9%) des 23 patients qui ont un disque non-réductible à droite, présentent aussi des maux de cou.

 

 

RéductibilitéDG8-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 7,46.

 

Effectifs théorique inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 7,46 donc Yates ,048

Décision : Correction de continuité, p = 0,048; test significatif.

 

91 des 114 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm droite. Parmi ceux-ci, 57(62,6%) présentent aussi une asymétrie condylaire visible à l’œil nu contre 34(37,4%) qui n’en présentent pas. On observe aussi que 20(87%) des 23 patients qui ont un disque irréductible à l’atm droite, ont aussi une asymétrie condylaire visible à l’œil nu.

 

RéductibilitéDG9-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 7,06.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 7,06 donc Yates ,072

Décision : Correction de continuité; test non significatif.

 

RéductibilitéDG10-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 8,68.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 8,68 donc Yates ,003

Décision : Correction de continuité, p = 0,003; test significatif.

 

91 des 114 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm droite. 50(54,9%) parmi ceux-ci présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm droite. 21(91.3%) parmi les 23 non –réductibles présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm droite.

 

RéductibilitéDG11-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 3,63.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Test de Fisher, p = 0,05; test significatif mais limite.

 

RéductibilitéDG12-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 2,02.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 2,02

Décision : Correction de continuité, p = 0,004; test significatif.

 

91 des 114 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm droite. 87(95,6%) parmi ceux-ci ne présentent pas d’ostéochondryte dissécante à l’atm droite.

 

RéductibilitéDG14-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 8,47.

 

Effectifs théoriques inféreiurs à 5 : 0

Effectif théoriques minimum : 8,47 donc Yates ,016

Décision : Correction de continuité, p = 0,016; test significatif.

 

91 des 114 patients retenus ont un disque non-réductible à l’atm droite. Parmi les 23 qui présentent un disque non-réductible à l’atm droite, 20 (87%) présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm gauche.

 

RéductibilitéDG15-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 6,20.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 6,20 donc Yates ,067

Décision : Correction de continuité, p = 0,67; test non significatif.

 

 

RéductibilitéDG16-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 4,13.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 4,13 donc Test de Fisher, p = 0,001

Décision : test significatif.

 

78 des 96 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm droite. 66(84,6%) parmi ceux-ci ne présentent pas un espace articulaire plus petit que 2mm à l’atm gauche.

 

RéductibilitéDG17-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 2,81.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 2,81 donc Test de Fisher, p = 0,066

Décision : test non significatif.

 

 

ONEWAY

Âge C5 R1 R2 R10 M1 M3 M12 horloge_moyenne BY M13

/STATISTICS DESCRIPTIVES

/MISSING ANALYSIS.

RéductibilitéDG18-orthodontie-drelafond

 

RéductibilitéDG19-orthodontie-drelafond

Toutes les différences sont significatives.

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (88 sur 113) sont significativement moins âgés (21,33ans) que ceux qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche (28,40ans).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (88 sur 113) ont aussi un surplomb vertical plus élevé (48,898%) significativement que ceux qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche (30,200%).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (88 sur 113) ne présentent pas si significativement une asymétrie condylaire à l’œil nu.

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (87 sur 112 retenus) présentent aussi une asymétrie de la hauteur condyklienne CH de Habet moins élevée (8,52)que ceux qui sont un disque non-réductible à l’atm gauche (16,07).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (87 sur 112 retenus) présentent aussi un angle CV plus grand (99,621degrés) que chez les patients avec un disque non-réductible à l’atm gauche (93,960degrés).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 106 retenus) présentent aussi une horloge au pôle interne droit plus élevée (donc plus vers la normale) (11,399h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (9,091h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 106 retenus) présentent aussi une horloge au pôle externe droit plus élevée (donc plus vers la normale) (10,857h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (8,636h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 103 retenus) présentent aussi une horloge au pôle externe gauche plus élevée (donc plus vers la normale) (11,101h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (7,368h.).

Les patients qui présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche (84 sur 106 retenus) présentent aussi une horloge moyenne plus élevée (donc plus vers la normale) (11,241h.) que ceux qui ont un disque non-réductible à gauche (8,380h.).

 

RéductibilitéDG20-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 2 cellules (50,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de ,66.

 

Test de Fisher non significatif

 

RéductibilitéDG21-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 5,97.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 5,97 donc Yates ,016

Décision : Correction de continuité, p = 0,016; test significatif.

 

88 des 113 patients retenus présentent une réductibilité du disque de l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 16 (18,2%) présentent aussi une limitation dans la latéralité vers la droite contre 72(81,8%) qui n’en présentent pas.

 

 

RéductibilitéDG23-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 4,65.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 4,65 donc Test de Fisher ,006

Décision : lien significatif

 

88 parmi les 113 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 77(87,5%) ne présentent pas une ouverture limitée.

 

RéductibilitéDG24-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 3,27.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 3,27 donc Test de Fisher ,017

Décision : test significatif.

 

69 des 90 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 62(89,9%) ne présentent pas de palpation douloureuse au masséter gauche. Par contre, chez les 21 qui sont non-réductibles à gauche, 14 (66,7%) présentent une douleur au masséter gauche lors de la palpation.

 

RéductibilitéDG25-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 4,43.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 4,43 donc test de Fisher 0,63

Décision : test non significatif.

 

69 parmi les 90 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 58(84,1%) ne présentent pas de palpation douloureuse au sternocléïdomastoïdien gauche. Parmi les 21 patients qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche, 8 (38,1%) seulement présentent de la douleur au SCM gauche.

 

RéductibilitéDG26-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 9,73.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique inimum : 9,73 donc Yates ,027

Décision : Correction de continuité, p = 0,027; test significatif.

 

88 parmi les 113 patients retenus présentent une réductibilité du disque à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 59 (67%) ne se plaignent pas de maux de cou. Par contre parmi les 25 qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche, 15 (60%) se plaignent de maux de cou.

 

RéductibilitéDG27-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 4,93.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 4,93 donc Test de Fisher 0,000.

Décsion : lien significatif.

 

88 des 112 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci,

79 (89,8%) présentent aussi réductibilité du disque à l’atm droite. Parmi les 24 non-réductibles à l’atm gauche, 14(58,3%) ne présentent pas non plus un disque réductible à l’atm droite.

 

RéductibilitéDG28-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 9,29.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 9,29 donc Yates ,025

Décision : la correction de continuité, p = 0,025; test significatif.

 

88 des 113 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm gauche. Parmi les 25 qui ont un disque non-réductible à l’atm gauche, 21 (84%) présentent de l’ostéo-arthrose à l’atm droite.

 

RéductibilitéDG29-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 9,29.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 9,29 donc Yates ,001

Décision : la correction de continuité p = 0,001; test significatif.

 

88 des 113 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi les 25 qui présentent un disque non-réductible à l’atm gauche, 23 (92%) présentent aussi de l’ostéo-arthrose à l’atm gauche.

 

 

RéductibilitéDG30-orthodontie-drelafond

 

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 3,98.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 3,98 donc Test de Fisher ,026.

Décision : lien significatif.

 

88 des 113 patients retenus présentent une réductibilité du disque de l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 78 (88,6%) ne présentent pas d’ostéophytes à l’atm gauche.

 

RéductibilitéDG31-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 2,65.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 2,65 donc Test de Fisher ,004.

Décision : lien significatif.

 

88 des 113 patients retenus présentent un disque réductible à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 83(94,3%) ne présentent pas d’ostéochondryte dissécante à l’atm gauche contre 5(5,7%) qui en présentent.

 

RéductibilitéDG32-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 0 cellules (,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 7,13.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 0

Effectif théorique minimum : 7,13 donc Yates ,074

Décision : la correction de continuité, p = 0,074; test non significatif.

 

RéductibilitéDG33-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 4,55.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 4,55 donc Test de Fisher ,002.

Décision : lien significatif.

 

77 des 96 patients retenus présentent une réductibilité à l’atm gauche. Parmi ceux-ci, 64 (83,1%) ne présentent pas un espace articulaire plus petit que 2mm à l’atm gauche.

 

 

RéductibilitéDG34-orthodontie-drelafond

a Calculé uniquement pour un tableau 2×2

b 1 cellules (25,0%) ont un effectif théorique inférieur à 5. L’effectif théorique minimum est de 2,77.

 

Effectifs théoriques inférieurs à 5 : 25%

Effectif théorique minimum : 2,77 donc Test de Fisher 0,65.

Décision : lien non-significatif

 

Lire la suite

Retour à la table des matières